Témoignages

Compteur Linky : l’expertise de l’Agence nationale des fréquences est trompeuse (Voir le PDF)

Le témoignage d’Annie à la Une de Var Matin du 05 Février 2016 :
A la rue depuis l’arrivée des compteurs Linky.
Annie F. habite à Toulon dans un immeuble collectif, prévenue par ERDF de l’installation d’un compteur Linky 3 jours avant la pose, elle a envoyé une LR A/R pour refuser.
En conséquence le compteur de son appartement n’a pas été installé.
Mais ceux de ses voisins l’ont été.
La nuit qui a suivi l’installation elle n’a pas pu dormir, « grillant », la fenêtre ouverte…
Depuis, elle ne peut plus dormir chez elle alors que jusque-là, modérément électrosensible, elle le pouvait. Dès l’entrée dans l’immeuble elle ne se sent pas bien du tout, et ne peut plus aller chez elle que pour prendre quelques affaires.
Elle dort chez des amis, mais combien de temps cela pourra-t-il durer ?
Et quand Linky sévira sur son lieu de travail ?

Linky : Témoignage d’Annie EHS

Compteur électrique Linky, Quel intérêt pour les consommateurs ? (tiré du site http://stoplinkynonmerci.org/ )

Le témoignage de Brigitte (tiré du site http://www.alternativesante.fr ) :
Brigitte J. lutte activement contre Linky et elle sait pourquoi : il injecte des radiofréquences CPL (Courant porteur en ligne) dans tous les câbles et appareils électriques. Et le CPL, elle en a déjà fait l’expérience.

Insomniaque depuis 2009, elle suspectait le wifi des voisins de l’avoir rendue électrosensible. Pensant le CPL inoffensif, elle leur a proposé de remplacer leur connexion internet wifi par du CPL. Ils ont accepté de couper le wifi et elle leur a fourni le boîtier CPL. Elle raconte : « J’ai passé une nuit cauchemardesque. J’ai eu de graves irrégularités cardiaques, j’ai craint une crise cardiaque, j’ai failli appeler le SAMU. » Dès le lendemain, elle a repris le boîtier CPL et ses voisins ont accepté de câbler. Depuis, elle peut enfin dormir.