Compte rendu de la réunion du 10 déc organisée par la mairie de Meaux avec Enedis

Sur la forme, le Collectif a déploré qu’aucun scientifique ni aucune association spécialisée en santé environnementale, ni aucun médecin, ne soit invité à exposer au côté d’Enedis. Enedis a eu seul la parole à la tribune, alors qu’Enedis est un industriel et n’est pas compétent sur les problèmes de santé publique.

Il n’y a donc pas eu de débat contradictoire, Enedis ayant eu 90% du temps de parole et faisant les questions et les réponses.

 

Ce qu’il faut retenir :

Risques pour la santé

Les compteurs Linky, et tout le système qui va avec, présentent des risques sérieux pour la santé car ils émettent des ondes électromagnétiques de faible intensité, mais qui ont lieu sur des temps longs (toute la journée, toute la nuit, les CPL n’ont pas été assez étudiés) : cancérigènes possibles selon l’OMS (2011), effets sur les cellules (rapport AFFSET en 2009), impacts sur l’activité électrique du cerveau, sur le sommeil, sur les performances cognitives et surtout une très grande vulnérabilité chez les enfants selon l’ANSES en 2013.

Ces compteurs, injectant du courant CPL dans tout le réseau de votre domicile, rendent votre réseau rayonnant le long des fils de cuivre qui sont dans vos cloisons, jusqu’à votre lampe de chevet… et diffusent des ondes toute la journée et la nuit. Pour qu’il n’y ait pas ces ondes, il faudrait que les fils de cuivre soient blindés, ce qui n’est pas le cas en France.

Il faut ajouter à ces nuisances, les mini-antennes ou concentrateurs servant à relayer l’information à ENEDIS et qui vont aussi émettre tous les 50 m dans tous les quartiers et dans toute la ville, se sur-rajoutant à ce qui existe déjà en termes d’antennes électriques.

Quels seront aussi les dommages sur les personnes qui sont dans des appartements à côté de tous les compteurs lorsqu’ils sont regroupés par exemple dans les sous-sols ou dans les couloirs d’un immeuble ?

S’ajouteront à cela, les pollutions électromagnétiques des autres compteurs communicants du gaz et de l’eau (Gaspar…)

Utilité pour ERDF mais pas pour le consommateur

Ces compteurs sont utiles pour ENEDIS car cela lui permettra de ne plus avoir à faire de relevés sur place donc Enedis pourra ainsi supprimer du personnel.

Au niveau du consommateur, les vertus pédagogiques des compteurs communicants      ne sont pas avérées du tout car il a été montré que les premiers mois, les gens font un peu d’efforts mais, au bout de six mois à un an, ils reviennent à leur consommation précédente et il n’y a pas de diminution

Les études menées par exemple en Belgique font apparaître moins de 1% d’économie d’énergie. C’est pourquoi les Belges ont d’ailleurs renoncé aux compteurs Linky dans leur pays.

 

Pas d’obligation des compteurs Linky

Il a été reprécisé en réunion par ENEDIS à Neufmontiers et à Tarbes que les compteurs ne seraient pas rendus obligatoires et que les habitants auraient le droit de refuser. A Meaux, ERDF n’a pas contredit ces déclarations le 10 déc.

Ce que dit la Loi européenne : elle demande aux états de s’équiper de compteurs communicants si les études montrent que cela a un impact positif en termes d’économie d’énergie ; des pays ont fait ces études et montré qu’il y avait pas d’impacts favorables aux consommateurs et aux économies d’énergie ; ils ont donc renoncé aux compteurs. C’est par exemple le cas de l’Allemagne ou du Portugal ou de la Belgique par exemple.

La loi européenne, en vertu de laquelle ces compteurs sont mis en France, parle de compteurs communicants et pas de compteurs Linky. Il serait possible pour ERDF de poser des compteurs communicants en passant les informations par la fibre, ou mieux, par le téléphone filaire avec l’ADSL. Pourquoi ne pas avoir fait ce choix en France de compteurs et de systèmes sans danger pour la santé ? Nous n’avons eu aucune réponse à cette question lors de la réunion du 10 déc 2016.

 

Déjà les première conséquences sanitaires et autres de Linky à Meaux

Nous avons entendu trois témoignages de personnes qui ne sont pas bien du tout depuis l’installation des compteurs chez elles (insomnies lourdes, maux de tête, picotements, nausées). Une infirmière a également indiqué qu’elle avait des personnes dans ses patients qui étaient très mal. Il y avait, certes, des cas de personnes déjà fragilisées par une maladie, mais aussi des cas de personnes qui étaient en parfaite santé avant la venue de ces compteurs à leur domicile.

La question des personnes électrosensibles ou de personnes fragiles n’a pas, non plus, eu de réponses. Quelle approche spécifique pour ces personnes ? Pour le moment aucune.

Doit-on considérer les électrosensibles comme des cas à part ou comme des lanceurs d’alerte de dommages causés sur la santé de tout le monde par ces ondes, mais auxquels ils sont particulièrement réceptifs ?

Nous avons également reçu sur le site du Collectif Stop Linky des témoignages de problèmes dans l’usage de leurs appareils électriques.

 

Modalités d’action pour ne pas avoir de compteurs Linky chez soi

ENEDIS a indiqué qu’ils ne se préoccupaient pas des lettres de refus transmises par les habitants mais qu’ils ne forceraient pas les gens.

Pour éviter les compteurs Linky, il y a en fait deux cas de figure :

Si votre compteur se trouve à l’intérieur de votre domicile (appartement ou maison), tout va bien : la marche à suivre est de refuser de prendre en RV en disant que vous ne voulez pas de ces compteurs et en résistant aux menaces et intimidations. Vous pouvez aussi poser des lapins. Au bout de trois lapins, ils se découragent. Vous n’aurez pas de sanctions et vous n’aurez pas de surcoût pour le relevé à domicile des compteurs. Il faut refuser tout RV et surtout ne pas laisser rentrer ENEDIS ou son sous-traitant chez vous. Les cas de pose par la force de compteurs chez des personnes âgées sont légions (témoignages en réunion). En gros ENEDIS ne va pas rentrer par infraction dans votre maison ou appartement donc vous avez le moyen physique de refuser.

En revanche, si votre compteur est à l’extérieur de votre maison, dans la rue, ou en sous-sol ou dans le couloir dans votre immeuble, ENEDIS a clairement indiqué qu’ils posaient dans ce cas les nouveaux compteurs, lettre de refus ou pas, que vous soyez là ou pas. Ils profitent souvent de l’absence des gens. Entendez-vous avec vos voisins pour veiller. Même s’ils sont à l’intérieur de votre jardin, ils rentrent quand même quand vous avez tourné le dos. Nous avons entendu des témoignages. Par rapport à cela, une seule solution, rendre inaccessible par tout moyen votre compteur : mettre une grille avec cadenas, des chaînes solides…par exemple des antivols de vélo avec grosse chaîne et cadenas…

Grille protection compteur

linky_grille_protection_coffret_compteur